Combattre le plagiat dans les travaux scolaires.

Le plagiat peut se définir comme étant l’appropriation des mots et des idées des autres présentés comme étant les nôtres. C’est un phénomène qui n’est pas nouveau, mais qu’internet a contribué à rendre, tout comme l’information, beaucoup plus accessible à tous.

Fraude et plagiat-7Image adaptée à partir d’une campagne de sensibilisation contre la fraude et le plagiat de la commission de l’éthique de la science et de la technologie Québec.

Ce phénomène  a grandement contribué à l’irritation des enseignants et des dirigeants des institutions d’enseignement et les poussent vers des outils de détection de plus en plus sophistiqués tel que Turnitin, Compilatio ou encore Urkund.

Cependant, le problème est-il réellement résolu si nous arrivons à détecter et attraper les délinquants ?    Oh que non !   Il faut donc miser sur un apprentissage orienté de ce phénomène.  Les étudiants sont rarement au parfum des conséquences réelles du plagiat.  On leur demandera dès le primaire de rechercher de l’information sur le net, mais on leur apprendra peut-être jamais réellement comment gérer cette information et comment l’utiliser.

Dans l’article de Jen Carey intitulé « How To Combat Student Plagiarism » présenté sur le site web d’Édudemic, l’auteure ne se contente pas de nous décrire la situation, mais elle propose aussi des stratégies afin d’éviter le plagiat dans le processus d’apprentissage.

 

Cette entrée a été publiée dans Articles, Billets pédagogiques, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *